AHQP

Association Des Habitants Du Quartier Pajeaud à Antony

 

 

 

ACCUEIL

LES PROJETS ET TRAVAUX

LA POSTE

 

 

 

EXTRAITS DE L’ARTICLE DU PARISIEN DU 2/02/2017 :

 

 

 

 

 

Antony : les riverains redoutent la mort de leur Poste de quartier

 

 

 

 

 

 

Antony, le jeudi 2 février 2017.

Des militants CGT ont fait signer une pétition pour le maintien du bureau de Poste Pajeaud.

 

LP/A.R.

 

Ariane Riou

 

 

 

Que va-t-il advenir du bureau de poste du quartier Pajeaud à Antony ? Depuis quelques jours, la CGT, qui craint la fermeture de l’établissement, monte au front, accompagnée d’élus locaux d’opposition. Le syndicat a déjà récolté près de 300 signatures d’usagers.

Les raisons de cette inquiétude ? La direction de la Poste vient de réduire les horaires du bureau en semaine et de le fermer le mercredi. « C’est le début de la fin…, lâche Dominique Talbot, secrétaire départemental de la CGT Poste. Ça se passe comme ça à chaque fois. »

 

Ces derniers mois, le groupe a déjà annoncé qu’elle allait fermer dix bureaux dans le département, dont celui de la Fontaine à Antony. L’activité courrier a été confiée à un commerçant voisin. Et c’est ce que, selon la CGT, « la direction prévoit aussi de faire à Pajeaud ».

A la sortie du bureau, ce matin-là, les usagers s’empressent de signer la pétition. « C’est n’importe quoi, râle Ludovic, qui vit dans le quartier depuis vingt ans. Comment va-t-on faire ? Il y a beaucoup de personnes âgées dans le coin. Elles auront des difficultés à aller plus loin. » « Ça peut tuer la vie du quartier », renchérit Azzedine, 58 ans.

 

Mais la Poste se veut rassurante et assure que « le bureau ne fermera pas ». Quant aux nouveaux horaires, il s’agit d’une « adaptation à la fréquentation du bureau qui a baissé ». « Aucune transformation de l’activité n’est prévue non plus », précise-t-on à la direction.

Si le maire (LR), Jean-Yves Sénant, souhaite lui aussi que ce bureau « reste ouvert », il ne cache pas son pessimisme. « Tous les bureaux locaux finiront par fermer », prédit-il, en s’appuyant sur « l’évolution de la demande ». « On ne peut pas se battre contre une situation inéluctable », argue l’élu qui pointe les « premiers retours positifs » du nouveau fonctionnement à la Poste de la Fontaine.

 

« Le commerçant qui gère l’activité courrier a des tranches horaires plus larges que dans l’ancien bureau et les gens qui travaillent peuvent y aller en rentrant du travail », observe-t-il. Dans la ville, ces derniers mois, d’autres services publics comme la Caisse primaire d’assurance maladie, la CAF et l’agence SNCF ont aussi fermé.

 

 

 

 (extrait de l’article leparisien.fr)

 

 

 

 

 

 

Dernière modification BJ le 20/02/2020